Qu'est-ce que c'est ? - Histoire et origines



L'huile de palme provient de l'Elaeis guineensis, soit 400_F_43434479_CM50Y6C9KSwZRphOegyyUuc3sPalmier à huile. Cet arbre est originaire de l'Afrique de l'Ouest, et pousse aujourd'hui dans les régions tropicales.

Ce palmier produit des fruits à l'âge de 25 à 35 ans. Au-delà, particulièrement grand, il est difficile de recueillir ses fruits. Il est alors coupé puis exploité à d'autres fins : ameublement, construction ...

L'huile de palme est prélevée de la pulpe des fruits par pression à chaud depuis plus de 5000 ans.
Dans les pays Africains, en Asie et Amérique du Sud, elle est traditionnellement utilisée à des fins culinaires.


Les industriels, quelques chiffres



L'huile de palme est une huile qui possède un coût de production très faible : 100 kg de fruits permettent de faire 22 kg d'huile de palme, soit prêt de plus de 10 fois d'huile que d'autres végétaux, comme l'huile de soja par exemple.
C'est pour cette raison qu'elle est particulièrement exploitée par les industriels.
Elle remplace ainsi d'autres huiles beaucoup plus chères à la production, dans des cosmétiques, aliments transformés ou dans le carburant.
Les principaux pays producteurs sont la Malaisie et l'Indonésie.
En l'espace de quelques dizaines d'années, la consommation mondiale d'huile de palme a plus que triplé, ce qui en fait l'huile la plus consommée du monde.
Près de 25 millions de tonnes sont produits par an, et exportés dans tous les pays du monde.

On retrouve également de l'huile hydrogénée, à la fois dans le carburant et dans les produits alimentaires.


Utilisation cosmétique



Bon marché, on retrouve l'huile de palme dans des parfums, mais aussi dans des savons à production industrielle et "bas de gamme".
En grande surface, la plupart des cosmétiques et savons (solides ou liquides) contiennent de l'huile de palme. 
Utilisée en cosmétologie, l'huile de palme a un réel impact sur l'environnement.


Utilisation culinaire



L'huile de palme facilite la conservation des aliments et leur offre du moelleux. Elle est ainsi présente dans plus de la moitié des produits transformés, notamment dans les chips, pâtes feuilletées, brisées, brioches industrielles, croûtons, céréales pour le petit-déjeuner, biscuits, produits pour bébés, pâte à tartiner, bouillons instantanés, sardines en boite, plats préparés ...

C'est également l'huile la plus riche en bêta carotène. 

Malheureusement, elle est rarement mise en évidence au niveau de la composition des produits, et souvent "cachée" derrière l'intitulé "huiles végétales".

Certains grands groupes alimentaires, tel que Casino ou St Michel, ont décidé d'exclure définitivement l'huile de palme de leurs aliments, soucieux de la santé humaine et de l'impact écologique.


Les méfaits pour la santé

400_F_38946306_J6NpBZQ0761L.jpg

L'huile de palme a pour particularité de voir sa teneur en acides gras saturés augmenter de façon considérable après sa cuisson.
Il semblerait qu'elle soit à l'origine de troubles cardio-vasculaires. Selon diverses études, il pourrait y avoir une corrélation entre sa quantité absorbée et l'augmentation des décès suite à des maladies cardio-vasculaires.
L'huile de palme apporte beaucoup trop d'acides gras saturés que le corps ne peut supporter.
Elle vient notamment se fixer sur les parois du tube digestif, pour empêcher les récepteurs de satiété de fonctionner.
Elle boucherait, semble-t-il, les artères.


Les méfaits pour l'environnement



Parce qu'elle ne coûte pas cher, elle est produite en très grande quantité, et est ainsi l'huile la plus consommée au monde.
Pour la produire, les industriels ont besoins d'espaces verts dans les pays tropicaux. 
On assiste alors à une déforestation massive, remplaçant les forêts primaires par des monocultures de palmiers à huile. Il faut aux industriels l'accord des gouvernements ... Ces derniers sont alors complices de cette déforestation de masse, résultant d'une augmentation significative des gaz à effet de serre, et également alarmant, de la perte de milieux de vie d’espèces animales.