savon et mousse

Les mystères de la science


Quand on passe un savon sous l'eau et qu'on le frotte entre ses mains, il mousse.
La mousse créée par le savon se produit de part une réaction avec l'eau. Cette mousse n'est autre qu'une formation de minuscules bulles d'air. Ces dernières se forment naturellement grâce aux molécules présentent dans le savon.
Ces molécules sont composées d'ion négatif et d'ion positif. Lorsque l'ion positif rentre en contact avec de l'eau, une réaction se crée et forme des bulles.


Un vrai savon, ça ne mousse pas !


Il faut savoir qu'un savon naturel mousse beaucoup moins qu'un savon industriel. C'est tout à fait normal, car la composition des savons n'est pas la même.
Un savon naturel va mousser normalement, sans excès. C'est une légère mousse qui nettoie et qui se forme grâce aux huiles végétales, nommées saponifiables, qu'il contient. L'huile de coco, par exemple, est saponifiable et permet, suite à un procédé, d'offrir des bulles aux savons lorsqu'ils sont au contact de l'eau.
Lorsque l'on est habitué à utiliser un savon de grande surface qui a tendance à beaucoup mousser, on peut en effet être surpris en utilisant un savon naturel.
Il faut savoir qu'un savon industriel, comme nous l'avons déjà abordé dans d'autres articles, n'a presque plus rien d'un véritable savon. Pour réduire son prix de vente, l'industriel va réduire son coût de fabrication. Pour cela, il use d'éléments bien moins chers, particulièrement différentes molécules issues de différents procédés dont la pétrochimie, comme l'EDTA, les PEG, les parabens. Pour obtenir des savons bien moussants et ainsi augmenter le plaisir du consommateur, il utilise notamment du Sodium laureth sulfate, tensio-actif moussant que l'on retrouve dans presque tous les gels douche, shampoings et savons.

Ces molécules et actifs sont pointés du doigt pour les effets qu'ils ont sur l'environnement et sur la santé. De nombreuses études prouvent qu'elles ont des répercussions graves sur la santé de la peau, causes d’irritations, d’inflammations, de brûlures ou pire, de cancers. Quant aux effets qu'ils ont sur l'environnement, c'est leur procédé de fabrication et leur "non-biodégradabilité" qui sont remis en cause.

Aujourd'hui, de nombreuses personnes assimilent la généreuse formation de mousse à un bon savon, alors que c'est faux. Un savon naturel mousse bien moins qu'un savon industriel, mais nettoie tout aussi bien, voire mieux car naturel, et sans risque pour la peau!